COUPE-BORDURE, notre AVIS & conseil POUR bien CHOISIR EN 2024 

Le coupe-bordure apparaît comme l’outil idéal pour le jardin et la taille d’herbe en bordure. Son utilisation facilite l’accès aux espaces non accessibles et les surfaces recouvertes. Mais pourquoi choisir un coupe-bordure plutôt qu’une débroussailleuse en 2024 ?

coupe-bordure avec guide roulette en limite de massif

C’est quoi un coupe-bordure ?

Dans cette catégorie, le coupe-bordure a la puissance la moins élevée. Les plus puissants ne dépassent pas 1200 Watts pour les machines électriques et 1 CV pour les motorisations thermiques.

Coupe-bordure Bosch EasyGrassCut 23 en présentation

De plus, la section du fil de coupe ne dépasse pas 1,6 mm². Sauf dans certains cas où l’on flirte avec la catégorie débroussailleuse.

La MAKITA EM2600U à moteur thermique illustre bien cette différence avec son moteur de seulement 1,1 CV pour une puissance de 810 W équipé pourtant d’un fil de 2,4 mm. 

Les coupe-bordures appartiennent donc à une classe plus économique orientée sur le segment des particuliers. Tant et si bien que leur emploi est souvent limité à un usage domestique et occasionnel hors travaux significatifs. Cependant, le rotofil de marque telle que STIHL ou HUSQVARNA entre dans la gamme professionnelle. Le prix est plus élevé, mais garantit une qualité et une autonomie d’un autre niveau.

Déterminer pour quelle utilisation vous voulez acheter ce type d’appareil reste déterminant. Néanmoins, cette question essentielle s’avère réductrice si l’on restreint le choix du coupe-bordure qu’au seul besoin d’utilisation.

Par conséquent, le poids, l’ergonomie, la source d’énergie d’alimentation (essence, batterie, fil), la fiabilité, les outils de coupe (essentiellement à fil sur le coupe-bordure électrique) seront autant de points à observer pour finaliser votre choix. Le prix finira par trancher votre décision. 

 

DOMAINE D’UTILISATION DU COUPE-BORDURE

Le coupe-bordure a essentiellement comme emploi la réalisation de finition en bordure de mur, de palissade, de clôture, autour des arbres et bord de massif, de haie, de poteau à linge dans le jardin.

Son action a lieu là où l’accessibilité aux autres engins devient compliquée, voire impossible.

Coupe d'herne sous une table avec un coupe-bordure

Pour le choisir, la végétation à travailler doit correspondre à une herbe tendre de type pelouse.

Bien sûr qu’il peut aussi opérer sur des espèces telles que les pissenlits, le plantain, jeune ronce, mais celles-ci ne doivent pas être trop avancées pour ne pas offrir de résistance excessive à l’outil de coupe.

Avec le coupe-bordure, un entretien régulier du jardin reste préférable. Surtout si votre modèle ne dépasse pas les 300 watts en motorisation électrique.

N’attendez pas que des plantes plus fibreuses comme la fougère, l’ortie et autres s’établissent dans le temps.

Le coupe-bordures n’a pas vocation au défrichage dans les herbes hautes et épaisses pour préparer l’intervention d’autres machines (tondeuse, motoculteur…).

Cet appareil ne conviendra pas pour des végétaux installés, épais et ligneux tels que l’herbe des Bermudes, le chiendent, le liseron, les chénopodes, le genêt, les ronciers. Le fil ne résistera pas bien longtemps et l’ensemble de l’appareil va souffrir.

 

LES MOTORISATIONS du coupe-bordure

Sur le coupe-bordure, le choix entre 2 modes d’alimentations se présente. Premièrement, la motorisation électrique propose des versions en filaire et à batterie dont la puissance varie entre les appareils de 300 W à 1200 W.

Deuxièmement, vous aurez aussi le moteur thermique qui se décline en 2 et 4 temps pour une puissance moyenne de 1 CV.

 

COUPE-BORDURE FILAIRE

L’avantage du coupe-bordure filaire (à brancher sur prise) permet de travailler autant de temps que de besoin pour réaliser votre tâche. Seule la coupure d’électricité peut vous restreindre dans votre action.

L’inconvénient principal réside dans la longueur de fil à traîner. Au-delà de 15 mètres de rayon, nous trouvons que la praticité de cet appareil offre ses limites. 15 à 20 mètres de câble deviennent un poids à tirer qui entrave les mouvements.

 

Vous serez toujours obligé de vous occuper de l’encombrement du fil et de le déplacer. Vous devrez aussi faire attention de ne pas le sectionner et si vous associez plusieurs rallonges, protégez le raccordement en zone d’humidité.

Cette motorisation présente l’avantage d’un entretien simple. Un bon nettoyage après utilisation et le rechargement de l’outil de coupe (fil ou lame plastique) suffisent. Ainsi, il offre une grande durabilité de vie si vous l’utilisez dans des conditions appropriées.

Dans cette gamme les appareils sont portés à la main (à la force des bras) ou avec une sangle.

En résumé, il s’avère léger, il suffit de brancher le fil sur une prise et oublier les contraintes d’essence et la limite de la batterie. Le prix du coupe-bordure filaire se trouve parmi les moins chers du marché.

 

COUPE-BORDURE À BATTERIE

La différence notable avec le coupe-bordure à batterie se trouve dans la liberté de mouvement par rapport à l’alimentation filaire. La base de fonctionnement s’avère quasiment identique en tous points.

Dans ce type de gamme, l’autonomie ne dure pas longtemps (en moyenne, entre 20 min et 50 min) en usage. Pour entreprendre en travail plus conséquent, la débroussailleuse électrique apparaît plus pertinente ! Si vous n’avez vraiment pas grand-chose à travailler, alors l’option à batterie reste un très bon choix. Vous pouvez aussi acheter une batterie supplémentaire ou tout simplement attendre la recharge.

Pour envisager l’autonomie, relever les ampères heures (AH). Plus ils seront élevés et plus vous gagnerez en temps d’utilisation. De façon générale, la tension est mise en avant 18V, 24V, 36V. Cette indication n’apporte pas une grande information contrairement aux ampères heurs.

Dans un cadre de travail domestique, c’est-à-dire le week-end, des marques telles que le coupe-bordure BOSCH ou Black&Decker vous rendront bien des services.

L’appareil à batterie s’avère plus lourd et plus cher que le coupe-bordure filaire. Cela s’explique avec le développement de la technologie employée et de la batterie.

D’ailleurs, celle-ci tout comme le chargeur n’est pas toujours fournie avec le coupe-bordure. Un investissement supplémentaire s’ajoute à la facture finale.

Là aussi, ces appareils ne sont généralement pas pourvus d’un système de soutien autre que la force des bras ou une sangle.

 

COUPE-BORDURE THERMIQUE

Avec le coupe-bordure thermique, la cylindrée tourne aux alentours de 25 cm³ ou 0,8 hp ce qui correspond en moyenne à des moteurs de 1 CV tout au plus.

La majorité des appareils proposent un moteur à « 2 temps » et une minorité en « 4 temps ». Cette motorisation thermique offre l’avantage de l’autonomie. Pour continuer, vous n’avez qu’à refaire le plein.

Son domaine d’utilisation n’apparaît pas différent des appareils électriques.

Cela dit, la puissance sur ces modèles d’environ 1 CV vous permet de l’employer dans une herbe plus épaisse et de manière plus prolongée.

Cependant, leur conception les inscrit aussi dans une utilisation domestique à usage occasionnel. À moins que vous investissiez dans un modèle professionnel ou semi-professionnel.

La motorisation thermique demande plus d’entretien que l’électrique. Pour réaliser le plein, vous devrez produire un mélange ou acheter une préparation prête à l’emploi. De même, la maintenance de la bougie ainsi que le filtre à air sont à observer au bout d’un certain temps d’utilisation. 

Le démarrage de l’appareil demande un peu d’huile de coude et une épaule en bonne santé. Remarquons cependant que les nouvelles machines se démarrent plus facilement.

 

ERGONOMIE ET MOTORISATION THERMIQUE

Le coupe-bordure thermique est généralement muni d’une poignée en « C » pour son maintien.

Dans ce cas, l’accélérateur se trouve directement sur l’arbre de transmission. Leur poids peut tout de même atteindre plus de 5 kg, la position finit par créer un inconfort si votre emploi dépasse un certain temps.

Cela dépend de votre condition physique bien entendu. Au-delà de 4 kg, vérifiez si la machine peut recevoir au minimum une sangle de soutien. Cela améliore considérablement le bien-être de l’utilisateur.

Vous trouverez aussi les modèles avec guidon qui favorisent une posture optimale et naturelle du corps.

Nous le privilégions pour la facilité de manipulation et la précision qu’il apporte dans le mouvement. D’autre part, associé à un harnais à double sangle, le poids se répartit parfaitement sur les deux épaules ce qui favorise un grand confort de travail.

Le point négatif du guidon apparaît dans son encombrement par rapport à la poignée en « C », mais cela reste à nos yeux un détail et non un argument.

 

ENCOMBREMENT DU COUPE-BORDURE THERMIQUE

La configuration de montage des coupe-bordures à essence ne permet pas, à la différence des modèles électriques, un allongement ou raccourcissement de la tubulure du corps (l’arbre de transmission) pour l’ajuster à la taille de l’utilisateur.

La raison s’explique par le fait que cette tubulure contient le flexible qui joint le moteur au renvoi d’angle.

Le moteur placé à l’arrière transmet l’énergie à travers cet arbre par le biais d’un axe qui assure la rotation à l’outil de coupe.

De façon générale, la longueur de ces outils s’inscrit dans une moyenne de 150 à 180 cm. Les modèles 4 en 1 permettent un démontage en deux parties de l’arbre de transmission. Idéale pour un encombrement limité pour le rangement ou le transport.

 

LE POIDS du coupe-bordure

Le poids d’un coupe-bordure électrique (filaire et batterie) varie entre 1,5 kg et 4 kg et se soutient généralement à la main.

De plus, le moteur peut se trouver au-dessus de l’outil de coupe et créer un porte-à-faux. Cumulé avec le maintien de la machine, la vibration, cela va créer des tensions musculaires dans les mains, les bras et le haut du corps. 

Plus vous travaillerez longtemps et plus vos limites physiques apparaîtront. Ils ne sont donc pas adaptés pour des activités prolongées et conséquentes.

Le poids du modèle thermique peut varier entre 3 et 6 kg en moyenne. Pour soulager l’effort, nous conseillons fortement l’utilisation d’un harnais à double bretelle.

 

Coupe-bordure et OUTILS DE COUPE

La plupart des modèles électriques de petite puissance ne supportent que l’outil de coupe muni d’un fil ou deux. La tête de coupe unique ne se change pas avec des têtes universelles.

Plus la puissance augmente et plus l’appareil peut recevoir une tête à couteau plastique. Les coupe-bordures supérieurs à 1000 W peuvent accueillir une lame métal.

Contrairement, le coupe-bordure thermique permet l’interchangeabilité des outils de coupe tels que la tête à couteau plastique, lame de fauchage.

Les lames de type scie circulaire sont, normalement, exclues de cette gamme et réservées aux machines supérieures à 1500 W et 2 CV. Pourtant, vous trouverez cette proposition sur des coupe-bordures !

Nous attirons votre attention sur les risques d’employer un coupe-bordure électrique sur lequel vous pouvez installer une lame faucheuse et encore plus une lame scie. Pourquoi ?

L’avantage d’un moteur électrique apparaît dans sa capacité à transmettre de façon instantanée toute la puissance à l’outil de coupe.

De plus, le couple d’un coupe-bordure électrique est très élevé. Ainsi, lors de l’utilisation d’une lame de scie, la vigilance à avoir s’avère importante. Si votre lame se trouve en contact avec une branche avant sa mise en rotation, la violence au démarrage peut occasionner un choc non négligeable.

 

POINT À OBSERVER AVANT D’ACHETER UN COUPE-BORDURE

Regardez les options que présente chaque outil (les marques font évoluer constamment leur gamme).

La poignée de maintien en « C » peut-elle s’orienter ?

Il convient d’observer en motorisation électrique, si elle propose une tubulure télescopique pour s’adapter à la taille de l’utilisateur.

L’outil de coupe peut-il pivoter pour s’adapter aux bordures d’un massif (sur le modèle électrique seulement)

Pour le coupe-bordure à batterie, l’accumulateur comme le chargeur ne sont pas toujours vendus ensemble, ce qui augmente le budget d’investissement. Vérifier avant l’achat la présence de ses éléments !

 

PROTECTION DE L’OUTIL DE COUPE

Certains dresse-bordures sont dotés de série d’une extension en saillie devant l’outil de coupe. Cette extension qu’on appelle protège barrière évite le contact avec les matières dures. Cette protection apparaît surtout utile pour les lames à couteau plastique qui ont tendance à se dégrader contre les objets (un simple grillage suffit).

Si l’appareil est équipé de ce type de système, assurez-vous que celui-ci puisse se rabattre ou être amovible. Par exemple, certains modèles proposent une tête avec une roulette. 

Elle sert de guide qui permet de suivre très précisément une bordure. Ce système peut-être fixe et empêché de se rapprocher de surface ou la tondeuse ne passe pas, ce qui est un comble pour cet outil !

 

OPTION TÊTE DE COUPE

L’option de la tête de coupe pivotante permet plusieurs degrés d’inclinaison. Cela évite une tenue rocambolesque du coupe-bordure lorsque l’on souhaite aborder un angle adéquat pour une bonne qualité de coupe en bordure de massif. Le jeu de la sémantique transforme votre coupe-bordure en dresse-bordure. Elle n’est pas belle la vie !

Dans cette gamme de machines, la tête de coupe à fil est munie de deux à un fil. La section est comprise entre 1,4 à 1,6 mm². Pour aller plus loin, vous pouvez voir notre page sur ce sujet.

 

Les options

Diverses options deviennent possibles telles que les LED de charge sur le modèle à batterie. Le rajout de roue, commutateur de puissance en fonction du type de végétation apparaissent comme autant d’options pour faciliter vos travaux.

Un autre point à observer concerne la largeur de coupe. Elle se situe en général entre 16, 25, 27, 30, 35 cm. Par conséquent, plus elle augmente et plus la puissance et la qualité du coupe-bordure doivent correspondre.

Regardez si l’appareil est livré avec du fil de remplacement. Si le coupe-bordure possède une tête à lame plastique, vérifier la fourniture des rechanges et se renseigner sur leur compatibilité avec les couteaux universels. Parfois le diamètre de l’orifice de réservations ne correspond pas. Dans ce cas, l’utilisation de votre perceuse pourra régler le problème pour agrandir les trous.

La difficulté de trouver des pièces de rechange pour certains modèles peu onéreux ou de marque inconnue demeure compliquée. Les réparations peuvent vous coûter parfois plus cher que de racheter un autre coupe-bordure.

Restez sur des marques reconnues qui favorisent un service après-vente de qualité. Porter un regard sur la durée de votre garantie et effectuer les démarches nécessaires pour sa prise en compte. Gardez vos tickets de caisse et facture pour toutes réclamations.

 

BON À SAVOIR SUR LE COUPE-BORDURE

Dans la gamme électrique, la manufacture des appareils et leurs équipements sont plus fragiles par rapport aux machines appelées débroussailleuses.

Cela est normal puisque leur domaine d’utilisation est réservé à un entretien modeste. De même, certaines marques low cost proposent des prix alléchants qui se vérifient sur leur durée de vie parfois éphémère. Augmenter le budget de départ pour une longévité supérieure permet des économies dans le temps.

Cependant, ne prenez pas cette réflexion comme une vérité. Plusieurs constructeurs sortent du lot pour la qualité de leur appareil à petit prix.

Cela se confirme aussi pour les coupe-bordures thermiques.

 

LE PRIX 

Le coût va dépendre de plusieurs facteurs. Les options disponibles et les matériaux utilisés feront varier la valeur. En fonction des marques, le prix d’un coupe-bordure peut devenir significatif et peut même s’avérer supérieur au tarif d’une débroussailleuse de motorisation moyenne (3 CV). Suivant le revendeur aussi, les prix peuvent fluctuer de plusieurs euros.

Les prix présentés ne sont pas exhaustifs et représentent une moyenne.

Électrique filaire : de 30 € à 250 €

Électrique à batterie : de 50 € à 450 €

En motorisation thermique : de 70 € à 650 €

 

La sécurité du coupe-bordure

Nous l’avons vue, le coupe-bordures fait partie des débroussailleuses les moins puissantes. Cependant, la vitesse de coupe du moteur électrique peut atteindre 15 000 tours/min. Comparativement au moteur thermique ou, cette vitesse avoisine les 8000 tours/min. Dans les deux cas, un objet projeté par la rapidité de rotation peut se révéler dangereux et causer des dégâts.

La protection du visage et de tout le corps reste indispensable. Regardez l’image de promotion ci-dessous d’un dresse-bordures. Vous pouvez constater la tenue de la personne qui l’utilise. Bref, ça se passe de commentaire et ne comprenons pas que des agences publicitaires véhiculent ce type de message.

dresse-bordure à batterie black et decker utilisé sans protection

Regardons un dernier point au sujet des motorisations électriques. Elles sont sans nul doute moins bruyantes que leur consœur thermique. Cependant, l’argument « machine silencieuse » devient un abus vis-à-vis du consommateur. Leur niveau sonore peut atteindre facilement 80 dB (décibels), même pour de petits modèles. Cela ne paraît pas beaucoup, mais l’audition subit des dommages si l’exposition est prolongée. N’oubliez pas de choisir une protection auditive adaptée à l’activité et à la machine employée.

 

Conclusion sur le coupe-bordure

Différents coupe-bordures sont proposés dans le commerce. Qu’ils soient à moteur électrique ou thermique, ses machines sont destinées aux petits entretiens et ne conviennent pas aux travaux de défrichage.

Pour une activité de fauche et de débroussaillage, l’emploi d’une débroussailleuse s’avère préférable.

Pour parfaire votre choix, n’hésitez pas à regarder les avis clients qui vous renseigneront sur les problématiques rencontrées avec certains appareils.

Attention de ne pas exagérer le travail au risque d’endommager le moteur de l’appareil. L’outil de coupe peut aussi être abîmé si on lui demande trop d’effort. Une tête qui casse en fonctionnement devient un projectile dangereux même avec des instruments peu puissants. La vitesse de rotation reste élevée.