Débroussailleuse, comment la choisir ? Avis, guide & test pour bien choisir sa machine

Débroussailleuse, comment la choisir choisir ? Voici une grande question que beaucoup de personnes se posent et à juste titre.  

Nous vous souhaitons la bienvenue sur le site débroussailleuse-travail.fr ! Vous recherchez un site avec des avis et des informations pour bien choisir une débroussailleuse !

 

Notre objectif, vous accompagner !

Notre objectif est de vous aider à prendre de bonnes décisions grâce à nos avis, informations et comparatifs.

Pour réaliser vos travaux, sublimer vos espaces verts et votre jardin avec une débroussailleuse, des critères de sélection sont à observer.

 

Les caractéristiques à observer !

Travailler dans son jardin apporte beaucoup de plaisir

Néanmoins, les efforts inutiles fatiguent et parfois, démotive totalement le bonhomme. 

D’où l’importance de choisir sa débroussailleuse en observant des caractéristiques techniques tels que : 

  • La puissance
  • Résistance
  • L’ergonomie
  • Poids
  • Sécurité
  • Maniabilité
  • Autonomie
  • Le prix 

Autant d’éléments à aborder avant de choisir un modèle de débroussailleuse. Bien entendu, d’autres points s’avèrent indispensables comme les outils de coupe :

  • La lame à 2, 3, 4 dents
  • Les fils et leur diamètre sont aussi des éléments à considérer.

 

Bien choisir la motorisation

Chaque motorisation à ses spécificités

  • Qu’elle soit thermique (essence). 
  • Électrique (à batterie) ou 
  • Filaire électrique (rallonge à brancher sur prise).

Ce matériel ne doit pas être sélectionné au hasard et doit correspondre à vos besoins.

N’oublions pas les notions de : 

  • Protection 
  • Signalisation 

Trop souvent négligé, mais indispensable à observer, tant pour vous que pour l’environnement proche et éloigné.

Nous vous invitons à parcourir notre site où vous trouverez certainement une réponse à vos questions ou des renseignements complémentaires dans la catégorie informations !

Nous vous souhaitons une bonne navigation !

Contenus afficher

Découvrir nos débroussailleuses premium

Pourquoi choisir une débroussailleuse ? 

Pourquoi la choisir ? Le choix d’une débroussailleuse portative découle du bon sens. Cet appareil autorise d’avoir accès à des endroits inaccessibles avec d’autres outils tels que la tondeuse.

Ce matériel vous permet d’accomplir une activité dans les broussailles, les ronces, jusqu’aux interventions de finition.

Équipée de fil, elle bonifie votre gazon et est idéale pour parfaire la bordure de propriété.

Bien sûr, il y a l’outillage manuel. Cependant, plus les mètres linéaires et la surface de votre jardin sont importants, plus son utilisation s’impose.

 

Comment choisir une débroussailleuse ? 

Pour bien choisir votre modèle de débroussailleuse portative, nous vous invitons à regarder plusieurs détails !

Effectivement, si la surface du terrain est à prendre en compte, on observe aussi le type de végétation à travailler.

Voici quelques questions à vous poser afin de préciser votre modèle de débroussailleuse.

  • Est-ce que j’ai des endroits de gazon inaccessibles avec une tondeuse ?
  • Qu’est-ce que j’ai à débroussailler en matière de surface et de mètres linéaires sur le terrain ?
  • Mes espaces ont des obstacles, des haies, des souches, un espace de potager, des bordures grillagées, une cour, bord de mur ?
  • Quelle est la configuration de votre terrain ? Avez-vous des pentes, des talus, des redans, des fossés, un espace paysager avec beaucoup d’arbres, abord de ruisseau ?
  • La végétation est-elle dense, ligneuse comme les ajoncs, du genêt ou des ronces (bienvenue en Bretagne), simplement de l’herbe ou du gazon ?
  • Quel va-t-être votre rythme d’intervention ? 1 fois par semaine, 1 fois par mois, 2 à 3 fois dans la saison ?

Évaluez véritablement le besoin opérationnel. Vous voulez acheter une débroussailleuse afin de réaliser quelle tâche ? La réponse va orienter votre choix de modèle.

Bien sûr, vous aurez d’autres points à observer tels que la largeur de coup, le poids et le mode d’alimentation en énergie, etc.

Pour cela, regardons les particularités des engins afin d’affiner ce choix de débroussailleuse.

 

La grande famille des débroussailleuses 

Les débroussailleuses s’inscrivent dans une grande famille à destination du travail paysager.

Il y en a pour tout usage, avec des puissances bien différentes et des outils de coupe spécifiques.

Néanmoins, vous pouvez les classer par différents critère technique que nous avons analysé pour vous.

 

La différence entre les motorisations ? 

Vous trouverez à la vente 2 types de motorisations différentes qui équipent ces appareils :

  • Débroussailleuse à motorisation thermique.
  • Débroussailleuse à motorisation électrique.

2 possibilités avec chaque type de motorisation.

  • Moteur thermique : En 2 temps ou à 4 temps.
  • Moteur électrique : à fil (à brancher sur prise) ou à batterie.

 

Les moteurs thermiques 

Ils sont actuellement notre préférence puisque l’autonomie dépend d’une seule chose. Armez-vous de votre jerrican d’essence et vous pouvez passer la journée à débroussailler.

Débroussailleuse thermique FS70 C-E Stihl

La puissance de ces motorisations est exprimée en CV (chevaux) ou KW (Kilowatt) ou hp (horse power)

Pour que vous puissiez différencier les 3 puissances, voici les équivalences.

 

1 CV = 0,736 KW = 0,98 hp

 

Et la cylindrée alors ? 

La cylindrée d’un moteur est exprimée en cm3 ou cc (centimètre cube) et indique le volume du cylindre moteur.

Aussi, nous rentrons dans des notions de mécaniques spécifiques aux motorisations que nous ne détaillons pas ici.

Néanmoins, pour choisir votre motorisation, retenez qu’un moteur à 4 temps de 30 cc de cylindrée développe 1 CV alors qu’un moteur 2 temps, de cylindrée de seulement 15 cc suffit pour fournir 1 CV.

 

Le moteur 2 temps

La grande majorité des débroussailleuses portées (sans roues) sont équipées avec un moteur thermique à 2 temps. Pour leur bon fonctionnement :

  • L’énergie à utilisée est de l’essence 95 sans plomb (E5 ou/et E10 en fonction des marques) mélangée avec un pourcentage d’huile adapté, mais parfois différent. Attention donc à vérifier la prescription constructeur sur la notice.  
  • Employer de l’’huile de synthèse spécifique à mélanger avec l’essence s’avère nécessaire à la lubrification du moteur.

Cette caractéristique s’appelle la lubrification à graissage perdu. Ici, l’avantage est double et la lubrification se fait dès le démarrage du moteur. De plus, la position spatiale du moteur n’a aucune importance pour le graissage.

  • À puissance égale, le moteur thermique à 2 temps est plus petit et plus léger que le moteur à 4 temps (environ 30 %).

Cependant, la technologie STIHL 4-MIX révolutionne ce type de moteur en gardant le cycle du 4-temps, mais en l’alimentant avec un mélange à 2%.

Cela permet de garder les avantages d’un cycle plus long tout en réduisant la différence de poids à quasiment 0 %.

 

Le moteur à 4 temps

La motorisation thermique à 4 temps fonctionne uniquement avec de l’essence (95 sans plomb). Il est équipé d’un carter qui contient l’huile. 

La lubrification s’effectue soit par barbotage ou par projection d’huile. Par barbotage, l’inclinaison du moteur ne doit pas excéder 45° au risque de ne plus assurer le graissage. 

  • Le moteur 4 temps offre l’avantage d’une consommation d’essence moins importante. Par conséquent, il est moins polluant.
  • L’usure des pièces internes est souvent moins conséquente.
  • Ce sont les motorisations les moins bruyantes. Cependant, leur poids est plus important.

Les plus gros modèles peuvent prendre 1 kilo à plus de 2 kilos avec une puissance identique au moteur à 2 temps. Cependant, plus le temps avance et plus les motoristes innovent et réduisent les différents écarts.

Le moteur thermique à 4 temps est recherché pour son couple. Pour faire super simple, le couple peut être considéré comme la force de rotation d’un moteur.

Cette force permet à l’outil de coupe de garder sa puissance dans son mouvement de rotation. L’outil est donc moins ralenti au contact des obstacles.

  • Cette motorisation est idéale en milieu forestier et sur de grands espaces à broussailles.

 

Les moteurs électriques

L’outillage à motorisation électrique prend une place de plus en plus importante sur le marché français.

Nous laisserons de côté le débat autour de la démarche écologique de ce type de machine.

L’important à retenir est que :

  • Cet outillage à catégorie égale avec les moteurs thermiques, offre l’avantage d’être plus léger. Par conséquent, sa maniabilité est plus facile.
  • De plus, la réduction sonore qu’offre leur moteur est un confort supplémentaire.
  • Cependant, elle s’avère moins performante pour les travaux plus difficiles et l’autonomie plus restreinte. 

 

Débroussailleuse à batterie

Ainsi, on observe aussi que certaines marques s’arrangent de façon à ce que leur batterie puisse s’adapter sur l’ensemble de leur gamme.  

Débroussailleuse à batterie Fsa 90 Stihl

Le critère de poids est à observer lors de votre sélection. Plus vous souhaiterez gagner en autonomie et plus la batterie et la débroussailleuse seront lourdes. Tout comme son coût d’acquisition !  

  • L’autonomie et la puissance sont liées. De ce fait, plus la puissance exprimée en Kilowatt (KW) sera élevée et plus les Ampères heures (AH) devront être importants pour une autonomie suffisante. 
  • Un point important est de vérifier que la batterie et le chargeur soient vendus avec l’appareil, ce n’est pas toujours le cas et un coût supplémentaire s’ajoute à la facture.

La durée de charge des batteries varie suivant les marques et leur capacité. Vous pouvez compter entre 30 min à plus de 4 heures de charge.

Attention, il n’y a pas de vérité ici. La technologie évolue vite et d’autres critères sont à prendre en compte.

  • Ceux-ci correspondent à votre utilisation et du travail que vous réalisez (grosse ou petite intervention), de l’entretien de votre batterie et aussi de son âge, des températures, etc. 

Notons que ces appareils sont de plus en plus bluffants tant dans leurs conceptions que dans leurs capacités et leurs autonomies. 

 

Débroussailleuse filaire

D’un point de vue professionnel, les débroussailleuses à fil (où filaire) sont les moins pratiques puisque soumises à l’obligation de se trouver à proximité d’une prise.

Bien sûr, les rallonges existent, mais au-delà de 15 mètres cela n’est pas pratique (poids supplémentaire à traîner).  

Débroussailleuse-électrique-filaire-Fse-60-de-la-marque-Stihl

  • Ce sont aussi celles équipées des moteurs les moins puissants. De ce fait, la largeur de coupe est la plus faible.
  • De plus, le risque de couper le fil et les contraintes d’humidité sur les terrains limitent les périodes d’interventions. 

Cependant, si vous n’avez qu’une petite surface et qu’elle est régulièrement entretenue, son acquisition s’avère pertinente. Comme d’habitude, tout dépend de votre besoin.

 

Les catégories de débroussailleuses

Dans les catégories de débroussailleuses portatives, les terminologies sont à se mélanger les pinceaux et ne plus savoir quel type d’outils acheter.

Nous allons débroussailler le terrain pour éclaircir tout ça !

  • Tout d’abord, dites-vous que chaque engin doit correspondre à un besoin technique en termes de fiabilité, de puissance, de capacité de coupe et d’autonomie en fonction de la végétation et de la surface du terrain à traiter.

Nous présentons chaque type de débroussailleuse et leur domaine d’application. Nous présentons aussi une fourchette de prix afin que vous puissiez évaluer le budget d’investissement.

  • Gardez à l’esprit qu’un matériel de qualité correspond à des matériaux de qualité. Cette qualité à un coût !

 

Coupe-bordure ou débroussailleuse ?

Le coupe-bordure, le rotofile ou le coupe-herbe ainsi que le dresse-bordure ne sont que des synonymes. Ce matériel fait partie de la grande famille des débroussailleuses.

Coupe-bordure Bosch EasyGrassCut 23 en présentation

 

  • Majoritairement équipée d’un moteur électrique, la puissance est moindre allant de 250 à 1200 W (watt).
  • Celle équipée d’une motorisation thermique est de 1 CV tout au plus (jusqu’à 1,3 CV), mais offre une largeur de coupe plus importante. L’autonomie aussi sera plus importante.
  • La manufacture est souvent plus fragile, le corps est plus petit. Cependant, certaines marques proposent de la qualité pour vous assurez des appareils durables.
  • Il ne convient pas à des travaux conséquents comme l’intervention dans les ronces et au-delà de 700 à 1000 m2 à entretenir. Néanmois, à voir en fonction de la gamme et de la marque.
  • Son domaine d’emploi se cantonne à la coupe des herbes tendres.
  • Leur faible poids confère une maniabilité facile. Ils sont portés soit à la force des bras, munis d’une sangle ou portés avec un harnais.

C’est la gamme la moins chère avec des prix de 30 € à 350 €.

Voici des coupe-bordures filaire de notre sélection.

 

Coupe-bordure à batterie de notre sélection.

 

La débroussailleuse portée 

Le terme porté (portative) indique que c’est la personne qui la soutient grâce à une sangle (déconseillé en termes d’ergonomie) ou un harnais, qui est plus adapté et préventif des troubles musculo-squelettiques (T.M.S).

Utilisation d'une débroussailleuse ECHO par un ouvrier

 

  • Cet outil peut réaliser la tâche d’un coupe-bordure et a l’avantage de pouvoir aussi entreprendre des travaux plus ardus dans les broussailles.
  • Sa largeur de coupe est la plus élevée.
  • Ce sont les plus utilisées, que ce soit par les professionnels et les particuliers.
  • Les modèles à alimentation par batterie proposent des puissances de 1000 à 2000 watts. C’est l’autonomie des batteries qui est à observer.
  • En comparaison, les moteurs thermiques offrent des puissances de 24 à 60 cm3 (de 1 CV à 4 CV et +) et permettent d’intervenir sur des surfaces jusqu’à 2000 m2 et au-delà.

Pour la tarification, vous pouvez estimer un budget de 150 € à 1200 €.

Débroussailleuse pour gros travaux

Débroussailleuse Polyvalente

Débroussailleuse de Moins 1,5 CV

Ici, le moteur ne se trouve plus au bout de l’arbre de transmission rigide. Il se trouve sur un support à sangle qui est porté sur le dos.

Débroussailleuse-à-dos-pour-travailler-des-espaces-verts

  • L’avantage de ce produit est que l’outil de coupe se retrouve sur un arbre de transmission libre de mouvement qui diminue drastiquement l’effort des bras.
  • La maniabilité est accrue et permet par le peu d’encombrement de l’engin de se mouvoir facilement dans des espaces plus restreints tels que les sous-bois.
  • Il est aussi parfait pour intervenir sur les talus.
  • Les surfaces travaillées avec peuvent facilement atteindre plus de 2000 m2 sans souffrir. Tout dépend de la puissance de votre motorisation.

Vous pouvez envisager un budget de 150 €, voire moins cher, et jusqu’à 1800 € suivant le modèle et la marque.

 

La débroussailleuse autotractée

La débroussailleuse autotractée ne se porte plus ! Elle est au sol et soutenue sur des roues. L’avancement (le fait d’avancer) est réalisé avec un entraînement du moteur qui lui confère l’appellation de débroussailleuse à roue, autotracté ou tondeuse débroussailleuse.

  • Les motorisations sont majoritairement thermiques à 4 temps. Néanmoins, vous trouvez des motorisations 2 temps.
  • Sur ce type de machine et grâce à sa configuration de fonctionnement sur roue, la cylindrée du moteur est bien plus élevée (de 3 à 7 CV) que sur les modèles portés.

Dans cette famille, les modèles varient et peuvent avoir le carter avant ouvert pour attaquer la végétation à broussailles. Dans ce cas, ils sont à fil contrairement aux modèles à lame qui ont un carter fermé afin d’éviter le contact direct de la lame avec un obstacle. Ces dernières sont idéales pour entreprendre des travaux dans une végétation dense et ligneuse avec des diamètres de branche jusqu’à 2 cm.

  • Elle est idéale dans le but d’entreprendre un chantier sur de grands espaces d’herbes de 5000 m2 et plus.

L’investissement pour son acquisition est compris entre 300 € et 2500 €.

 

La motofaucheuse tractée

La motofaucheuse tractée ou débroussailleuse faucheuse tractée sont aussi des termes différents pour désigner la même machine.

Par contre, la terminologie faucheuse a un tout autre sens que la débroussailleuse.

motofaucheuse autotracté eurosystem P70 evo à moteur kohler2

 

  • Effectivement, la faucheuse à une application bien précise. Elle coupe les herbes hautes et épaisses en préservant les tiges. Elle est idéale donc dans le but d’obtenir du fourrage.
  • La lame de coupe n’est pas rotative, mais se présente en barre de coupe (comme les tondeuses à cheveux).
  • Elles conviennent pour des surfaces jusqu’à 5000 m2 avec des largeurs de coupe de 98 cm.

Le prix peut varier de 500 € à plus de 2500 € en correspondance du modèle choisi.

 

La débroussailleuse autoportée

Nous terminons avec l’autoportée qui est la plus grosse des débroussailleuses. Comme son nom l’indique, celle-ci se porte campée sur 4 roues.

  • Vous n’avez plus à marcher derrière comme avec l’autotractée. La plupart des modèles permettent aussi de réaliser l’entretien des pelouses, elles tondent.
  • Aussi, vous avez en fonction des machines des dispositions de l’outil de coupe différentes.
  • La maniabilité est aussi à regarder.

L’un des grands avantages des autoportées est d’être assis sur un siège.

  • Néanmoins, aussi confortable que cela semble être de travailler assis, ne négligez pas dans votre choix le confort du dossier (aussi important que l’assise).

Il faut le vivre pour comprendre que bosser avec ce genre d’engins pendant 3h c’est sympa et peu physique. Cependant, l’employer pendant toute une journée et plusieurs fois par semaine est loin de tout repos.

Les professionnels qui nous lisent comprendront très bien de quoi nous parlons ! Les vibrations, les mouvements constants, le bruit sont autant de contraintes qui sur le long terme usent le bonhomme. C’est une bonne raison en vue de l’achat de vérifier les caractéristiques de confort de l’engin.

Pour l’ensemble des machines que nous allons voir, le coût d’acquisition est le plus conséquent et varie de 2000 € à 15 000 €.

 

Débroussailleuse autoportée classique 

Présentation d'un oleo mac tuareg de 23 CV

Ces débroussailleuses s’apparentent à de petites voitures de golf ou des microtracteurs.

  • Dans l’ensemble des modèles, le moteur est à l’avant ou à l’arrière.
  • L’outil de coupe se situe sous le poste de pilotage.

 

Débroussailleuse autoportée à coupe frontale 

Débrousailleuse autoportée Rider Husqvarna R214C

Comme son nom l’indique, l’autoportée à coupe frontale trouve son carter de coupe à l’avant. Comme sur ce modèle HUSQVARNA, cela lui permet d’aller au plus près des obstacles.

  • L’articulation de la direction, scindant l’engin en deux, peut au début perturber, mais lui confère une bonne maniabilité.

 

Débroussailleuse autoporté braquage zéro 

Présentation d'une débroussailleuse autoportée à braquage zero XZ5 L137 cub cadet

La débroussailleuse autoportée à braquage zéro se différencie de ses concurrents par sa maniabilité accrue.

  • Ne cherchez pas de volant, vous ne le trouverez pas. Ce sont des leviers ergonomiques, dans le prolongement de vos bras, qui permettent de diriger l’engin.
  • Elle est idéale pour les courbes serrées et tourner autour des obstacles.
  • Son outil de coupe est devant le conducteur et le poste de pilotage est ouvert sur l’avant, ce qui offre un regard précis sur l’espace à traiter.

Les équipements de travail

Voici un point sur lequel nous sommes à cheval, les vêtements adaptés pour bosser. L’utilisation comme la manipulation d’une débroussailleuse n’est pas sans risque et parfois à la conséquence rare, mais dramatique, le décès. Nous ne cherchons pas à faire peur, mais vous faire prendre conscience que ce genre d’accident a déjà eu lieu.

Réaliser cette activité en tong, bermuda, sans lunettes ni autre prévention préalable, augmente le risque de blessures graves. Nous ne sommes pas là pour faire la morale, mais vous aidez à réaliser vos travaux dans les meilleures conditions possibles.

Quand on travaille avec ce type de machine et peu importe le modèle, cela nécessite des précautions tant à l’effet de la personne qui utilise la débroussailleuse que pour l’environnement.

Nous pensons important de rappeler et d’insister sur le fait de se protéger et de protéger.

 

Protection oculaire 

Les yeux sont une partie du corps extrêmement fragile. Le visage en général est sujet aux projectiles.

  • Ce n’est pas exagéré d’associer une visière et des lunettes de sécurité afin d’augmenter la protection oculaire.
  • La visière a des espaces, aussi minime soit-il, sur les côtés et la partie basse. Les lunettes seules ne protègent pas les autres parties molles du visage et les dents.

 

Protection auditive 

Les concepteurs font preuve d’ingéniosité dans le but de diminuer le bruit des moteurs et assurer le confort des utilisateurs et celui du voisinage.

 

  • Néanmoins, l’ouïe peut subir sur le long terme des dommages qui sont bien souvent irréversibles, hélas !
  • Les débroussailleuses thermiques sont les plus bruyantes. Prenez le temps de bien choisir votre couverture auditive.

Pour vous aider à choisir la protection auditive adéquate, consultez notre article dédié.

 

Protéger les mains 

Les mains sont une partie du corps tout aussi importante à protéger.

  • Utiliser des gants adaptés ne peut que vous permettre de continuer votre tâche dans de bonnes conditions.

 

Protection du corps 

Porter un pantalon dans le but de protéger les jambes, des cuisses aux mollets, surtout dans les bois.

  • De plus, porter une veste qui recouvre les bras ou un t-shirt à manche longue.

 

Protection des pieds

Nous en avons déjà parlé plus haut. Les tongs et autres sandales ne sont pas appropriées dans ce travail.

  • Privilégier des chaussures de sécurité montantes qui protègent les chevilles des projections, mais aussi d’éventuelles piqûres d’insectes et morsures de vipères.

 

Avertisseur de danger 

 

La signalisation doit permettre d’avertir d’un danger les personnes extérieures au chantier.

  • Ces avertissements peuvent se matérialiser par des barrières, rubalises, plots, pancartes.
  • Tout moyen de communication visible sur les terrains.

Par exemple, lorsque vous travaillez dans les bois, un casque antibruit avec une couleur vive vous fait voir des chasseurs ! Mais aussi des secours de manière à ce qu’ils puissent intervenir plus rapidement.

 

Pourquoi autant de précautions avec une débroussailleuse ? 

Voici un très bel exemple. Connaissez-vous la « Berce du Caucase » ? Magnifique plante introduite en Europe au 19e siècle et largement répandue de nos jours en France et dans toutes les régions, est aujourd’hui reconnue comme un véritable danger. Elle aime se développer sur les terres riches en minéraux.

Sa particularité est de produire une toxine à la propriété photo-toxique. Sympa, non ! Sa sève en contact avec la peau et exposée au soleil peut occasionner des brûlures qui peuvent aller du 1er au 3ème degré.

Voilà une raison parmi d’autres (nid de guêpe, ortie, ronce, vipère) pour avoir une protection intégrale du corps.

  • Ne négligez pas la protection de l’environnement et des personnes par une signalisation correcte. 

N’oublier jamais que la sécurité est d’abord une prise de conscience du danger ! Le négliger c’est prendre des risques inutiles. Tant que tout se passe bien, pas de problème, mais quand la blessure est là, il est trop tard.

Si vous êtes un particulier et que vous avez un doute sur la végétation, demandez conseil ou faite appel à un professionnel qui saura vous accompagner.

 

Outils de coupe pour débroussailleuse

Choisir son outil de coupe de manière à assurer un résultat de qualité reste essentiel.

La nature du chantier, la puissance du moteur et la végétation à débroussailler vont définir l’outil que vous allez utiliser.

  • Sur des terrains avec une hauteur d’herbe de 15 cm et jusqu’à 60 cm, privilégiez les têtes de débroussailleuse à fil.
  • La lame de 3 à 4 dents accomplit parfaitement le travail pour couper des tiges de différents plants plus anciens et plus ligneux comme, les genêts, les ajoncs, les ronces.

Nous vous invitons à consulter notre article dans « Accessoire ». Un guide complet va vous permettre de différencier les têtes à fil et les lames de coupe. Nous y catégorisons les fils par diamètre en précisant pour quels types de végétation et quels types de motorisation ils sont destinés.

 

Mise en fonction d’une débroussailleuse 

Lire la notice d’utilisation avant la mise en marche n’est pas une option ! Appropriez-vous les recommandations du fabricant et respectez les étapes au montage, à la mise en service, pour son emploi ou encore l’entretien.

Choisissez l’outil de coupe adapté avant de travailler. Cela ne sert à rien d’avoir une machine puissante si vous n’adaptez pas la tête de coupe en lien à la végétation.

Bien choisir son harnais afin de répartir le poids est indispensable. Son réglage doit vous permettre de travailler avec moins d’effort. C’est déjà assez physique comme cela pour ne pas en rajouter !

 

Comment entretenir une débroussailleuse

Deux entretiens importants se distinguent :

  • Celui réalisé après l’activité.
  • Celui fait en fin de saison avant le stockage de la machine jusqu’à la période suivante.

Ces entretiens participent au bon fonctionnement de votre outil dans le temps.

 

L’entretien d’une débroussailleuse après utilisation 

Le nettoyage de l’appareil se fait après chaque usage.

  • Une brosse métallique ou à chiendent est à privilégier au bénéfice du jet d’eau, surtout avec le matériel électrique.
  • Vérifier les éventuels dégâts causés lors de la manipulation (tête de débroussailleuse, lame, renvois d’angle, carter…) et procéder aux réparations ou aux changements. Privilégier les pièces du constructeur, surtout pendant la durée de garantie.
  • Pour le nettoyage du filtre à air, votre aspirateur peut suffire. Si vous disposez d’un compresseur, c’est encore mieux.
  • Ne gardez pas trop longtemps de l’essence dans le réservoir. Les carburants commencent à s’altérer au bout de deux à trois mois.

Vous pouvez compléter avec du nouveau carburant et c’est reparti. Cependant, les constructeurs ne conseillent pas cette action.

Concernant le matériel électrique :

  • Vérifier l’état des connexions au besoin (poussière accumulée au niveau des contacts de la batterie).

Par expérience, les débroussailleuses récentes offrent peu d’entretien. Les fabricants ont le souci de simplifier la vie de leur client.

 

Débroussailleuse et la législation 

Les nuisances provoquées par l’emploi d’une débroussailleuse peuvent avoir des conséquences.

L’environnement proche et éloigné peut être dérangé ou mis en danger. Le fait de ne pas vous occuper de vos espaces verts peut aussi vous être reproché.

 

Prendre en compte les réglementations 

Débroussailler peut-être une obligation réglementée, le saviez-vous ? Effectivement, ceux qui vivent dans certains départements du sud de la France sont au fait.

  • Le législateur précise des règles concernant l’entretien autour des habitations de façon à prévenir les risques de propagation d’incendies et de feux de forêt. Il rappelle, à l’attention des propriétaires de terrains et jardins, que le débroussaillage des espaces en friche est une obligation de manière à assurer la sécurité et le bien commun. Attention, votre responsabilité pénale peut-être engagée !

Les objets projetés par l’outil de coupe sont aussi de votre responsabilité.

  • En tout état de cause, l’utilisation de ces machines engage votre responsabilité civile pour un particulier. Renseignez-vous auprès de votre assureur en vue de connaître votre niveau de couverture et de franchise.

Pour les professionnels, normalement, ce point est déjà vérifié auprès de vos assurances.

 

Débroussailleuse et Les nuisances sonores 

Un moteur qui tourne dans un jardin, aussi discret soit-il, même électrique (jusqu’à 80 dB), peut créer une nuisance sonore. Si vous êtes équipé d’un casque antibruit, ce n’est peut-être pas le cas de votre voisinage.

Ainsi, une réglementation existe permettant d’éviter les nuisances sonores à certains horaires, jour de la semaine et de l’année.

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre municipalité. Bien sûr, si vous débroussaillez en plein milieu de votre parc de 15 hectares… vous ne dérangerez que la faune locale.

 

Quand débroussailler ? 

Le débroussaillage est une action de saisonnalité ou une obligation légale.

Cela intervient de façon générale sur une période de mars à fin octobre. Le réchauffement climatique bouscule de plus en plus ces notions de saisonnalité.

Notre conseil est de ne pas attendre que vos espaces verts ressemblent à une brousse.

 

Débroussailleuse et conclusion 

Sur le sujet des débroussailleuses, nous venons de voir des parties émergées de l’iceberg.

L’emploi de cette machine ne se limite pas à sa mise en fonction. Prendre en compte la globalité de son utilisation demande un savoir que nous souhaitons vous partager !

Peu importe l’état des terrains ou du jardin, nos conseils et avis vous permettront de choisir la meilleure débroussailleuse de façon à réaliser tous vos travaux.

Nous essayons au maximum de faire apparaître des produits, des services et marques professionnelles tels que STIHL, KAWASAKI, HUSQVARNA, MAKITA, ECHO ou encore HONDA et bien d’autres.

Notre objectif est aussi de vous permettre d’améliorer l’usage de l’outil et de vous assurer une sécurité optimale tant pour vous-même que l’environnement proche.

De manière à faire vivre le site et le faire évoluer, nous intégrons les programmes de certains revendeurs. Ceux-là nous aident à continuer ce travail de service et de proposition d’information qualitative. C’est pour vous une valeur ajoutée totalement offerte sans aucune contrepartie de votre part.

Les pages s’amélioreront au fur et à mesure de façon à aborder le maximum de sujet. De la législation jusqu’au mode opératoire d’intervention, de la protection des personnes aux gestes et postures en passant par le choix de la motorisation adéquate dans le but de réaliser un chantier, « debroussailleuse-travail.fr » vous accompagne.

Nous espérons que la navigation sur notre site vous aide à trouver la bonne information et le bon produit.

Si nos informations vous ont été utiles, n’hésitez pas, partagez-nous. Bon débroussaillage à toutes et tous !

FAQ

Retrouvez les questions les plus pertinentes. Des réponses vous attendent !

 

Pouvez-vous me dire la différence entre un coupe-bordure et un rotofil ?

Cette question est souvent posée ! La différence apparaît essentiellement dans les termes. Un coupe-bordure et un rotofil font référence à un appareil de même famille. Par contre, il peut y avoir différentes gammes dans cette même famille.

Le seul terme qui apporte une différence notable est le dress-bordure qui peut avoir une option spécifique avec la tête de coupe.   

 

Quelle est la débroussailleuse la plus puissante ?

Pour répondre à cette question, nous vous invitons à consulter notre page dédiée sur la meilleure débroussailleuse !

 

Pourquoi le fil de mon coupe-bordure casse tout le temps ?

Des œillets usés s’avèrent bien souvent la raison principale pour qu’un fil en nylon casse tout le temps. A force de vibration et de frottement, la bordure finit par offrir un angle de plus en plus saillant. Les œillets sont des pièces d’usure qu’il faut vérifier et changer au besoin.

 

Quelle période pour débroussailler ?

Il n’y a pas de législation qui définisse les périodes d’interventions avec une débroussailleuse sauf dans certaine région soumise aux obligations légales de débroussaillement (OLD). 

Il faut plutôt le voir au cas par cas, en fonction de l’avancée de la végétation et du besoin d’éclaircir un espace par exemple. Pour un entretien de jardin, ne pas attendre que l’herbe soit trop haute. 

 

Quelle est la différence entre un Rotofil et une débroussailleuse ?

Encore une histoire de sémantique commerciale ! Tout appareil portatif à système de fauchage en extrémité d’un arbre de transmission est à considérer comme une débroussailleuse.

Le coupe-bordure, le dress-bordure, le rotofile sont les débroussailleuses les moins puissantes et de façon générale, prévu pour un emploi domestique.

 

Comment couper de l’herbe haute ?

Ah, les modes opératoires et leur subtilité ! La méthode peut évoluer en fonction de la végétation et de la nature de la fibre. Certaines herbacées sont longues et épaisses alors que d’autres sont fines.

Voici une technique qui s’adapte à l’ensemble des végétations avec une hauteur de 40 à 60 cm.Tout d’abord, pour les moteurs thermiques, la tête de coupe tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, donc vers la gauche. Cependant, certaines débroussailleuses électriques tournent dans le sens horaire ! Cela ne change rien au mode opératoire.

Pour une rotation vers la gauche, effectuer au premier tière, en partant du haut, une fauche vers la gauche. Ensuite, revenez vers la droite en fauchant le deuxième tière. Finissez par la base en repartant vers la gauche. Cette séquence évite l’enroulement des végétaux autour de la tête de coupe ! Pour une rotation vers la droite, inverser les mouvements.